L'anxieux

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Google
 

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 >

Mes souvenirs d'Elle

Publié le vendredi 17 novembre 2006

La thérapie du pardon

Publié le vendredi 17 novembre 2006

Il est parfois difficile de faire son deuil de trahisons, d'échecs, de blessures passées. J'avais entendu parler de la thérapie du pardon. Voici un extrait d'une interview du Dr. Robert Enright, psychologue, a fondé en 1994, un Institut international du pardon, pour mettre en oeuvre des années de recherches sur la pratique du pardon. L'article est ici

Quelle est l’efficacité du pardon en tant que thérapie ?

Dr. Enright : Elle est très variable. Certains groupes de recherche obtiennent d’excellents résultats scientifiques avec la thérapie du pardon, d’autres non.

(...)

Il faut du temps pour pardonner une injustice profonde. Les structures insistent trop souvent sur une thérapie « brève » qui ne donne pas au patient suffisamment de temps pour faire le cheminement thérapeutique douloureux du pardon.

(...)

Lorsque nous avons comparé le groupe expérimental qui bénéficiait d’une thérapie de pardon avec un groupe qui n’en bénéficiait pas, nous avons constaté que dans le premier groupe, l’angoisse et la dépression avaient été réduites de manière significative. Lorsque le deuxième groupe a suivi la thérapie du pardon à son tour, les symptômes d’angoisse et de dépression ont également nettement diminué.

(...)

Quelles sont les étapes d’une guérison à travers le pardon ?

Dr. Enright : Une autre raison du succès observé avec la thérapie du pardon est le principe de laisser la personne suivre son propre cheminement de pardon. (...)

L’essentiel de ce cheminement se traduit ainsi : tout d’abord la personne doit reconnaitre qu’elle a été traitée injustement, elle doit reconnaitre humblement qu’elle a été émotionnellement blessée et qu’elle est réellement furieuse.

Ensuite, si elle souhaite entreprendre une thérapie du pardon, elle doit comprendre ce qu’est le pardon et ce qu’il n’est pas. Par exemple, lorsqu’une personne pardonne à une autre, elle n’est pas en train de tolérer, excuser ou oublier le tort qui lui a été fait. Les deux personnes peuvent se réconcilier mais pas nécessairement.

Pardonner signifie réduire son ressentiment et faire croitre sa bienveillance et son amour envers une personne qui a été injuste. Ceci est un choix individuel, un acte de volonté. Se réconcilier signifie que les deux personnes reviennent ensemble et retrouvent une confiance mutuelle. Mais pour cela la coopération des deux parties est nécessaire. On peut pardonner l’offense tout en restant méfiant.

Nous recommandons ensuite que la personne s’engage dans ce que le Dr. Fitzgibbons appelle le « pardon cognitif ». Il s’agit de pensées et d’affirmations de pardon envers la personne qui a été injuste. Ce pardon cognitif peut se faire intérieurement, sans s’adresser à la personne qui est à l’origine de l’offense.

(...)

Après le pardon cognitif vient le pardon émotionnel : la personne s’ouvre à la compassion et à l’amour envers celui qui l’a blessée. Ceci est difficile et peut prendre du temps. Certaines personnes ne sont pas prêtes pour cette démarche et il faut les respecter.

(...)

Au-delà du pardon émotionnel, il y a la tâche difficile de « porter le poids de la souffrance » due à ce qui s’est passé. Celui qui pardonne ne peut pas revenir en arrière et effacer le mal mais il peut, désormais, prendre la décision courageuse d’accepter la souffrance et d’être un canal pour le bien à l’égard de celui qui a offensé.

(...)

NDRL: J'ai volontairement retiré de cet extrait tout rapport à des cas particuliers et les notions religieuses

C'est dingue

Publié le mercredi 15 novembre 2006

Moins j'écris ici, plus les statistiques augmentent ! Bienvenue pour les plus de 300 personnes qui passent par là chaque jour.

Les 20 premiers Mots-clés pour venir ici : sexe 27.64% pinguin 8.66% amour 2.38% rose .82% buée 1.61% free 1.53% sur 1.23% mots 1.23% partir 1.08% mains 1.03% embrasser 0.99% holden 0.90% enrhumé 0.88% cosmonaute 0.86% s'embrasser 0.86% baiser 0.85% infidele 0.84% fleur 0.79% cartes 0.78% confiance 0.75%

I miss you

Publié le dimanche 5 novembre 2006

Explosion en vol

Publié le dimanche 5 novembre 2006

Lorsque je sens que tout va exploser en vol, comme en ce moment, je pense à cette phrase de Coluche:

"Si un jour tu te sens inutile et déprimé, souviens-toi : un jour tu étais le spermatozoïde le plus rapide de tous."

...

Mi-ange mi-démon

Publié le vendredi 3 novembre 2006

D'autres superbes images

« On ne sait jamais au juste chez les femmes où cesse l'ange et où commence le démon. »

Heinrich Heine

Je t'aime, moi non plus ...

Publié le jeudi 19 octobre 2006

- Lui : je t'aime
- Elle: moi aussi, et je t'aime vraiment.. Tu sais contrairement à ce que tu disais tout à l'heure
- Lui : qu'est ce que j'ai dit
- Elle: que je ne savais pas aimer vraiment
- Lui : rien ne me prouve que tu m'aimes vraiment cela dit
- Elle: si, moi je le dis
- Lui : oui enfin, c'est pratique pour toi ...Tu me vois une fois de temps en temps quand ça t'arrange et après tu dis que tu m'aimes vraiment
- Elle: et alors ??
- Lui : si tu m'aimais vraiment, tu ne tolérerais pas cette situation
- Elle: ah oui ??
- Lui : oui c'est moi qui t'aime vraiment
- Elle: toi ???
- Lui : oui pour tolérer cette situation il faut de l'amour.. Crois moi il faut beaucoup d'amour
- Elle: et moi alors ?? je suis en train de remettre en cause ma vie pour toi !!! Si ce n'est pas une preuve d'amour
- Lui : non ce n'est justement pas une preuve d'amour.. Une preuve d'amour par exemple serait de quitter ton fiancé
- Elle: de le quitter Et toi , si tu m'aimais vraiment tu ne me demanderais pas ça !!
- Lui : vraiment
- Elle: vraiment !!!!Oui !!!!Tu comprendrais
- Lui : donc je ne dois pas t'aimer vraiment..
- Elle: non
- Lui : tu as sans doute raison , je ne dois pas t'aimer .D'ailleurs je te déteste
- Elle: exactement ....Tu me détestes et moi je t'aime
- Lui : non !!!Non !!!!Non !!!! Il n'y a aucune raison que tu aies le beau rôle...La vérité c'est que toi aussi , tu me détestes....

Extrait de « L'autre » de Florian Zeller

Aides-moi

Publié le samedi 14 octobre 2006

"Quand un homme est fou d'une femme, il n'y a qu'elle qui puisse le guérir de sa folie."

- Proverbe chinois -

Dans l'attente sombre ...

Publié le mardi 10 octobre 2006

Questions méta

Publié le samedi 7 octobre 2006

"Aime, aime pas"

Des fois, on se pose des questions sur le couple, mais tout est écrire là ......, bon sang!

Tout est dit

Publié le vendredi 6 octobre 2006

S'il te plait ...

Excellente idée

Publié le vendredi 6 octobre 2006

vendredi 6 octobre 2006, 10h39
Laurence Parisot souhaite une "séparation à l'amiable" entre l'entreprise et le salarié

PARIS (AP) - Laurence Parisot, présidente du MEDEF, a proposé à nouveau vendredi sur France-2 d'ajouter une "nouvelle dimension au contrat de travail" en y ajoutant la possibilité d'une "séparation à l'amiable, sans passer par la logique de faute".

"Je propose d'ajouter une nouvelle dimension au contrat de travail, (...) une modalité de séparation à l'amiable sans passer par la logique de faute", a insisté la présidente du Mouvement des entreprises de France, expliquant qu'il fallait "plus de flexibilité dans le domaine du travail", afin de faire baisser le chômage, "premier impératif économique et moral".

Elle a également suggéré que, dans ce cas, il pourrait y avoir "une indemnité forfaitaire plus favorable que dans d'autres circonstances".

Etablissant un parallèle avec un couple en cours de divorce, elle a imaginé que parfois, entre employeur et employé, "on se met d'accord parce qu'on sait que ça ne marche plus". "Pourquoi rentrer dans une logique culpabilisatrice?", a-t-elle interrogé. Aujourd'hui, "il faut forcément que ce soit la faute de quelqu'un, (...) de l'employé (...) ou de l'employeur", a-t-elle critiqué. "Pacifions tout ça".

La présidente du Mouvement des entreprises de France avait déjà proposé cette idée "d'un mode de séparation par consentement mutuel, comme pour le divorce depuis 1975, avec des indemnités intéressantes pour le salarié mais plus prévisibles pour l'employeur" dans un entretien à "La Croix", en avril dernier. AP

Yahoo News

Elle me manque

Publié le mardi 3 octobre 2006

Et le temps passe ...

Elle est à croquer

Publié le vendredi 29 septembre 2006

Il fait noir

Publié le vendredi 29 septembre 2006

Il fait noir dans les oubliettes. Pas un geste, un mot juste pour rien. Pas un message posté durant les nuits d'insomnie. Le vide, le noir. Rien. Condamner à garder seul notre complicité. Marquer ma bonne conduite par le silence du hors la loi. Ma fierté d’être son ami, d’être toujours là était une libération de mes peurs. Libération conditionnelle. Le jugement est tombé avec le silence. Lourd.

Il fait noir dans les oubliettes.