L'anxieux

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Google
 

Amoureuse

Publié le dimanche 28 janvier 2007

Palapapampapala...

Sur ton nuage à roulettes du soir au matin,
tu sembles traverser les portes.
Il n’y a guère que les moines tibétains,
pour planer de la sorte.
Si par miracle vos cœurs se soudent,
vous convolerez tout deux, tout doux direction Lourdes.
Tout est écrit tu l’aimes, il t’aime, c’est merveilleux,
dans l’évangile selon toi-même le ciel est bleu.

Quel est ce truc étrange qui la change en ange ?
Tombée du ciel et vaporeuse, mademoiselle est amoureuse.
Un ange passe et traverse les cieux,
un ange passe, je baisse les yeux.

T’as du mal à dormir, ton plafond s’illumine,
c’est pas facile de s’assoupir sous la chapelle Sixteen.
Si tu pouvais ne s’rait ce qu’une seule journée,
cesser d’écrire son prénom dans la buée.
Tu l’as pris de plein fouet comme on prend une bombe,
Dieu veut que ce qui naît sorte de ce qui tombe.

Quel est ce coup d’éclair qui la rend légère ?
Tombée du ciel et vaporeuse, mademoiselle est amoureuse.
Un ange passe et traverse les cieux,
un ange passe, je baisse les yeux.

(Tombées les fêtes), béton partout,
Tu jettes l’amour par les fenêtres,
On aimerait se trouver dessous, juste ramasser les miettes.
Combien d’entre nous souhaiteraient rayonner d’avantage ?
Déambuler comme tu le fais, le visage dans les nuages...
le visage dans les nuages.

Rrrrrrrrrr... Oh !
Palapapampapala...

Quel est ce truc idiot, qui la rend marteau ?
Tombée du ciel est vaporeuse, mademoiselle est amoureuse.
Quel est ce phénomène, qui la change en reine ?
Tombée du ciel et vaporeuse, mademoiselle est amoureuse.
Un ange passe et traverse les cieux,
un ange passe, je baisse les yeux.
Un ange passe et traverse les cieux,
un ange passe, je baisse les yeux...

Aldebert - Les Paradis Disponibles

J'espère, c'est mon caractère ...

Publié le samedi 13 janvier 2007

J'espère

Je fais des e-mails à tout allure
Tu me réponds « à toute à l’heure »
Tu mets du rouge sur ta figure
Je mets du baume sur mon cœur

J’espère, j’espère, j’espère oh oui, j’espère
C’est mon caractère mmmmm
J’espère.

Comme disait Yoko Ono
Je vais essayer de retrouver ce mot
D’elle la seule chose qu’on partage en frères, en frères,

J’espère, j’espère, j’espère oh oui, j’espère
C’est mon caractère mmmmm
J’espère.

On a envie de faire l’amour
Mais les amours sont diluviennes
Parsemées par le temps qui court
Il n’y a pas d’amours qui tiennent

J’espère, j’espère, j’espère oh oui, j’espère
C’est mon caractère mmmmm
J’espère.

Comme disait Yoko Ono
Je vais essayer de retrouver ce mot
They are the only things we share, en frère,

J’espère, j’espère, j’espère oh oui, j’espère
C’est mon caractère mmmmm
J’espère.

Les étoiles qui fuient font la mesure
Des espèces qui disparaissent

J’espère, j’espère, j’espère oh oui, j’espère
C’est mon caractère mmmmm
J’espère.

Donne moi ta main

Publié le dimanche 7 janvier 2007

"A force de tendre la main il arrive toujours un moment ou une autre la saisit.
Encore faut-il la tendre, c’est à dire rester ouvert ,en état de veille.
Le passé est intéressant parce qu’il explique en partie ce que nous sommes, mais il est mort, inchangeable.
L’avenir est incertain mais il est vierge de nous et de nos rencontres, il reste à écrire.
L’instant présent fabrique nos futurs souvenirs, c’est un album de coloriage et c’est à nous de choisir la couleur des crayons que nous allons utiliser."

Très joli texte que j'ai copié de ce site