L'anxieux

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Google
 

J'ai dû me tromper d'oreille ...!

Publié le mardi 30 novembre 2004

Mots doux : chuchotez-les dans l’oreille gauche !

Si vous chuchotez des mots doux à votre conjoint(e), faites-le dans son oreille gauche ! Car selon un chercheur américain, il ou elle aura plus de chances de se rappeler vos tendres paroles ! Le Dr Sim, de l’université Sam Houston au Texas, est arrivé à cette conclusion surprenante après avoir effectué une expérience sur 66 personnes. Il leur a fait écouter des mots chargés émotionnellement ou neutres dans l’oreille droite puis dans l’oreille gauche. Il leur a demandé de les répéter.
Résultat : les termes à connotation émotionnelle étaient les plus faciles à se remémorer, surtout s’ils avaient été entendus par l’oreille gauche.
Selon le Dr Sim, l’explication est simple : l’oreille gauche est connectée à l’hémisphère droit du cerveau. Or c’est cette partie qui gère les émotions. Les informations seraient ainsi mieux enregistrées.
Vous serez prévenu : si vous voulez dire des gentillesses à votre partenaire, adressez-vous à son profil gauche. Par contre, inutile de lui parler de la liste des courses ou de la lessive à étendre : il ne l’entendra pas de cette oreille...
Source : Congrès Européen de Psychologie, 3 juillet 2001

Je n'aurais pas dû me dévoiler ...

Publié le dimanche 28 novembre 2004

Je sais désormais qu'il ne faut pas tout dévoiler à tous...
D'aucun n'est pas à même de mesurer la portée de certains dons, de certains mondes, de certaines confidences... Il ne faut pas tout dire, tout montrer à quiconque... Parcimonie et discrétion doivent être les complices de sérénité...
Dévoiler sa face cachée au commun des mortels et il la souillera, la salira, la rendra commune... Dévoilez là à un public intelligent, initié, respectueux, adulte... et il la magnifiera, la glorifiera, l'esthétisera... Au pire, il la respectera, seulement...
Prenez garde toujours à préserver vos jardins secrets en ne confiant la clé qu'à qui est digne de voir, d'entendre, de recevoir...
"Le jardin est une méditation à ciel ouvert, un secret révélé à qui le mérite."

(Ghislaine Schoeller - Extrait de Marie d'Ispahan)

Commentaires

Publié le dimanche 28 novembre 2004

Les commentaires sont à nouveau ouverts sur les billets. Un grand merci à Pep pour son aide. Et désolé pour ce désagrément.

Dis, papa ....

Publié le dimanche 21 novembre 2004

Samedi, jour des courses, et ce samedi n'a pas failli à la tradition. Entre le rayon des yaourts et des fruits, les yeux dans le vague, je pensais à Isabelle. Nos sorties à deux, nos discussions, nos peines, notre complicité, nos ...

- "Dis papa, pourquoi tu es triste?" Me dit mon fils de 4 ans.

- "Pour rien, mon garçon, pour rien ..." en faisant une grimace souriante et le rassurer, sans vraiment l'avoir convaincu.

Amour en silence

Publié le samedi 20 novembre 2004

La fin d'une histoire

Publié le jeudi 4 novembre 2004

Le ton triste des derniers posts était prémonitoire de la fin d'une histoire avec Isabelle.
D'une histoire secrète qui as pris fin avec l'apparaision d'une rumeur qui la mettait en évidence. C'était donc une histoire qui était encore plus légère qu'une rumeur. C'est quand cela se termine qu'on y voit plus clair.

C'est la vie. L'important pour moi étant que mon amie soit toujours très heureuse.

Sans rancune contre personne.

Face à l'ordinateur, je ressents comme un énorme vide, une tristesse immense. Pas trop la force de tourner la page aujoud'hui.

Amour secret

Publié le jeudi 4 novembre 2004

Oser t'aimer en secret, être fou de te l'avouer, s'engager contre les évidences, rien que pour toi, mon amour.

Déprime totale

Publié le mercredi 3 novembre 2004

Ouais, pas facile à décrire et à écrire même sous un blog anonyme (Changement de nom, ce week-end pour en être sûr): Ce n'est pas la grande forme.
Je n'arrive pas à retrouver le moral. Exemples de ma vie sans ordre d'importance:
- Fiasco au boulot: Justification du travail, recherche d'infos, rapports, réunions, etc ... la rançon du succès me dit-on, mais où est la valeur ajoutée? Et puis, il y a les collaborateurs sans initiatives, les critiques des mêmes, les plans sur la comête des dirigeants, ...
- Dernière roue du carrosse d'Isabelle dont elle ne se souvient même plus l'existence. Condamné à attendre un sourire, une attention, le retour d'accusé de réception d'un SMS. Elle ne me doit rien, c'est bien ça qui m'emmerde.
- La tentative d'une psychanalyse où rien ne veut sortir. Et bla, bla, bla et bla, bla, bla et ...
- Plus un rond pour partir loin, .... mais où?
- Peur du retour des crises d'angoisse très handicapantes.

Il y a des moments comme cela dans la vie où on préfèrerait que tout se passe différemment: Prendre son courage qui reste et aller vivre comme un hermite dans la montagne.

On ne perd pas un amour sans une certaine destruction dans la tête.

Apprivoises-moi ...

Publié le lundi 1 novembre 2004

Mais, si tu m'apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée. Je connaîtrai un bruit de pas qui sera différent de tous les autres. Les autres pas me font rentrer sous terre. Le tien m'appellera hors du terrier, comme une musique. Et puis regarde! Tu vois, là-bas, les champs de blé ? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c'est triste! Mais tu as des cheveux couleur d'or. Alors ce sera merveilleux quand tu m'auras apprivoisé! Le blé, qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j'aimerai le bruit du vent dans le blé...

Le petit Prince de St Exupéry

Cerf-volant

Publié le lundi 1 novembre 2004

Cerf-volant
Volant au vent
Ne t'arrête pas
Vers la mer
Haut dans les airs
Un enfant te voit
Voyage insolent
Troubles enivrants
Amours innocentes
Suivent ta voie
Suivent ta voie
En volant

Cerf-volant
Volant au vent
Ne t'arrête pas
Vers la mer
Haut dans les airs
Un enfant te voit
Et dans la tourmente
Tes ailes triomphantes
N'oublie pas de revenir
Vers moi

Ce poéme des Choristes, j'aurais aimé l'écrire ...

L'anxieux