L'anxieux

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Google
 

1 2 >

Pingouins

Publié le mardi 30 mars 2004

Depuis que je suis allé à Montréal, j'ai une tendresse pour les pingouins. Pas seulement parce qu'ils sont l'éfigie de mon OS préféré Linux mais parce qu'ils sont patos sur la terre ferme et si habiles dans l'eau. Un peu comme moi, en fait !!!
Linux
Donc sur le lien à gauche, allez voir les pingouins de Montréal par leur webcam.
JF

Une soirée chez Aline

Publié le mardi 30 mars 2004

Hum! Que c'est bon de se faire dorloter. Ce soir, soin du visage offert par Isabelle. Chez Aline. J'avoue que je me suis endormi quelles minutes et je n'ai pas vu passer l'heure du soin. J'ai même quelques frissons lorsqu'elle m'a massé la nuque. Hum!
C'est une bonne expérience même pour un homme. D'ailleurs, on ne s'en vante pas mais les soins du visage ou du corps sont de plus en plus en vogue au masculin.
A renouveller, donc ...
JF

Ouf ! ;)

Publié le dimanche 28 mars 2004

La circoncision protège du SIDA, selon une étude

LONDRES (AP) - Les hommes circoncis risquent sept fois moins de contracter le virus du SIDA que les autres, selon une étude indienne publiée vendredi par la revue médicale "The Lancet".

"C'est environ la neuvième étude portant sur plusieurs mois ou années et sur des hommes séro-négatifs et c'est la neuvième consécutive qui constate un effet significatif" de la circoncision, a déclaré Robert Bailey, professeur d'épidémiologie à l'Université de l'Illinois de Chicago.

Il n'est pas lié aux auteurs de l'analyse, Robert Bollinger et ses collègues de l'Ecole médicale et de l'Institut national de recherche sur le SIDA de l'Université Johns Hopkins de Pune.

Le Pr Bailey estime comme les responsables de l'étude que les cellules du prépuce pourraient être particulièrement sensibles à l'infection.

Le rapport entre la circoncision (ablation de la peau qui recouvre l'extrémité du pénis) et un risque réduit de contamination par le virus VIH a été relevé dès 1987 au moins, dans une étude réalisée au Kenya par le Dr William Cameron de l'Université canadienne de Manitoba.

L'étude de Pune, qui porte sur 2.298 hommes séro-négatifs suivis par trois cliniques de la ville, montre par ailleurs que les sujets sont en revanche aussi susceptibles que les hommes non-circoncis de contracter d'autres maladies sexuellement transmissibles comme l'herpès ou la syphilis. AP

http://fr.news.yahoo.com/040326/5/3pvre.html

Les ongles

Publié le samedi 27 mars 2004

Quand se ronger les ongles devient handicap

Se ronger les ongles, parfois jusqu’au sang, n’est pas sans conséquence, notamment sur le plan social. A côté des traitements locaux, pas toujours très efficaces, les thérapies comportementales méritent d’être connues.
L’onychophagie est le terme médical désignant la tendance à se ronger continuellement les ongles. Particulièrement fréquente durant l’enfance et l’adolescence, elle relève d’une instabilité légère, comme celle observée chez les enfants nerveux. Selon la définition, « elle permet de libérer les tensions sur le mode symbolique d’un compromis entre l’agressivité (envie de mordre) et le plaisir oral (succion du doigt) ». Les traitements locaux comme les vernis amers à appliquer sur les ongles n’ont qu’une efficacité très variable. Cependant, cette habitude, exceptée si elle est associée à des troubles psychomoteurs (tics, manipulation des cheveux, etc.), est le plus souvent passagère et anodine.
Sauf que le fait de se ronger les ongles, parfois jusqu’au sang, peut avoir des conséquences graves, notamment sur le plan social.
A côté des nombreuses techniques plus ou moins empiriques qui vont de la punition à l’aloès sur les ongles, et qui toutes sont plus ou moins efficaces, le renversement d’habitudes est une technique comportementale injustement méconnue dans notre pays.
Des scientifiques ont donc cherché à démontrer l’efficacité de cette thérapie comportementale en la comparant à un placebo. Ce dernier reposait sur une simple discussion portant sur l’onychophagie, tandis que le renversement des habitudes consistait à apprendre au sujet à repérer parfaitement et exactement les moments où il se ronge les ongles puis, à lui faire substituer ce comportement par un autre, comme par exemple se secouer le poignet pendant une minute.
Il apparaît clairement que cette méthode est plus efficace que le placebo, comme en témoignent les photos des ongles avant et... après !

11/06/2003
Dr Isabelle Eustache

Sources :
Twohig M.P. et coll., J. Clin. Psychiatry, 64 : 40-48, 2003.

Se secouer

Publié le samedi 27 mars 2004

Isabelle a bien raison: Il faut que je me secoue. Il n'est plus possible d'attendre la prochaine crise sans rien faire. J'ai trouvé cette petite légende sur le Net:

La légende de l'âne et du puits

Un jour , l'âne d'un fermier est tombé dans un puits. L'animal gémissait pitoyablement pendant des heures et le fermier se demandait quoi faire.
Finalement, il a décidé que l'animal était vieux et le puits devait disparaître. De toute façon, ce n'était pas rentable pour lui de récupérer l'âne.
Il a invité tous ses voisins à venir l'aider. Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à boucher le puits.
Au début, l'âne a réalisé ce qui se produisait et se mit à crier terriblement. Puis, à la stupéfaction de chacun, il s'est tu.
Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu'il a vu.
Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui l'âne faisait quelque chose de stupéfiant : il se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.
Bientôt, chacun a été stupéfié que l'âne soit hors du puits et se mit à trotter !

La vie va essayer de vous engloutir de toutes sortes d'ordures. Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer.
Chacun de nos ennuis est une pierre qui nous permet de progresser.
Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n'arrêtant jamais. Ne jamais abandonner ! secouez-vous et foncez !

Rappelez-vous ces cinq règles simples pour être heureux :

1. Libérez votre coeur de la haine.
2. Libérez votre esprit des inquiétudes.
3. Vivez simplement.
4. Donnez plus.
5. Attendez moins.

Auteur inconnu

Tu vas partir et pourtant:

Publié le jeudi 25 mars 2004

Je suis si bien avec toi, Isabelle

Une fois encore

Publié le mercredi 24 mars 2004

Une fois encore, je me suis pris d'une crise d'angoisse. Pour rien comme d'habitude. Le jour où je me rends chez le psy, qui comme d'habitude s'en fout royalement.
A en chialer. C'est un aveu d'échec qui fait mal après quelques semaines sans crise. Je me mettais à croire que c'était fini. C'est un travail sur soi de longue haleine, un enchaînement positif qui permet de faire face à sa propre nature d'anxieux.
Les résolutions sont prises: Moins de boulot, plus de sommeil, ...
JF

Principe de la délégation

Publié le lundi 22 mars 2004

Aujourd'hui, c'est comment motiver ses équipes au retour d'un week-end sans doute calin sur un projet à longue haleine avec comme seul visibilité de faire une recherche dans la nébuleuse comptable? Dur, dur. Autant dire impossible.
Coté pro, c'est parfois difficile à trouver les mots magiques pour que la motivation revienne.
Coté coeur, je n'aime pas voir Isabelle comme cela. Dans ces moments sans floriture de sourires et de jolis yeux, je prends conscience que jamais elle ne me considèrera autrement que son collègue.
La délégation, quel métier! On en reparlera!

JF

Bonne fête du Printemps

Publié le samedi 20 mars 2004

Bonne fête du Printemps Sais-tu pourquoi aujourd'hui, c'est le Printemps? Aujourd'hui, tu as 11500 jours pile de vie depuis ta naissance. Il y a 11500 jours où tu donnes du bonheur autour de toi. Ceux sont 11500 jours où tu répends autour de toi, le Printemps. Ce n'est nullement un hasard. Car depuis que je te connais, c'est tous les jours le bonheur près de toi. La preuve? Dès que tu t'éloignes de moi, je souffre terriblement. Alors bonne fête et beaucoup de bonheur. Je t'embrasse très, très fort. JF

Equilibre de vie

Publié le jeudi 18 mars 2004

Issus du site: http://fr.news.yahoo.com/040318/185/3pcza.html

jeudi 18 mars 2004, 11h00

Equilibre de vie et forme physique, sources de performances

N'est pas chef qui veut. Au delà du savoir-faire, le " savoir-être " est essentiel pour augmenter ses performances... et celles de son équipe. Encore faut-il apprendre à optimiser ses ressources physiques, mentales et émotionnelles.

Un vrai travail de " pro ". " Un athlète doit savoir utiliser son potentiel physique, mais aussi psychique, pour gérer la pression et décrocher une victoire. Eh bien, cette règle s'applique également aux cadres et dirigeants d'entreprise ", lance Alain Goudsmet. Il est le directeur de l'Ecole supérieure de Coaching à Bruxelles, laquelle fait partie du groupe HEC. Rien que ça... Pourquoi considérer cadres et dirigeants comme des athlètes ? C'est simple. "Aujourd'hui, nous devons travailler de plus en plus longtemps, assumer davantage de responsabilités, dans un monde où la pression et la concurrence font rage".

Comment gérer toutes ces tensions ? Et ne pas vous transformer chaque soir en épave ambulante? " La solution, c'est apprendre à recharger nos trois batteries - physique, émotionnelle, et mentale ", explique Alain Gousdmet. " Même si une seule batterie est en excellent état, elle ne peut pas recharger les autres. C'est toujours la plus faible qui va nous faire craquer en cas de conflit ".

La méthode ? Commencer par une étape de renforcement. En clair, avant toute mission, fixez-vous des objectifs clairs, croyez en vos capacités et faites reconnaître votre travail. Acceptez également la vérité, et faites face aux problèmes. L'erreur vient aussi souvent du fait que " nous nous battons contre notre corps, en supprimant chaque jour quelles heures de sommeil. Certaines pauses dans la journée, notamment vers 13-14 heures, sont également essentielles pour exploiter nos pics d'intelligence ", soutient Alain Goudsmet.

Après le renforcement des trois batteries, il s'agit ensuite de lutter contre les résistances. Première règle : relativiser et positiver. " Quoi qu'il arrive, notre cerveau ne voit jamais la réalité, mais il déforme les situations". Deuxième règle : vider son sac à émotions, en actionnant les soupapes. Chacun sa recette : taper dans un ballon chanter, jardiner... Puis apprendre à se relaxer pour ne pas solliciter à l'excès son organisme. Vient ensuite l'ultime étape de la récupération. Sommeil, alimentation équilibrée, exercice physique, loisirs, détentes, amour... tels sont les ingrédients principaux de l'équilibre. Ainsi que l'humour. Et vous, depuis combien de temps n'avez vous pas piqué un fou rire ?

Sources: de nos envoyés spéciaux au Medec, Paris, 16-19 mars 2004

Quelques liens pour se sentir moins seul

Publié le jeudi 18 mars 2004

L'anxiété, c'est surtout la difficulté de s'affronter face aux autres: Dans l'amour, dans le travail, dans la famille, etc ... Ces deux liens ne donnent pas de recettes miracles, juste une culture:

- http://psychodoc.free.fr/tp1.htm
- http://www.cfpc.ca/French/cfpc/programs/patient%20education/anxiety/default.asp?s=1

JF

L'adultère intellectel

Publié le mercredi 17 mars 2004

Ce n'est pas une blague. L'adultère intellectuel existe dans le droit français. En voici la preuve par une chronique de notre radio nationale, France Info sur le lien suivant: http://www.radiofrance.fr/chaines/france-info/chroniques/droit/index.php?m=3&chro_diff_id=10000196

"Le droit et vous par Michel Ravelet

Vendredi 23 Janvier 2004 Un divorce sans adultère

Il y a quelques années la justice a inventé la notion d'adultère intellectuel dans une affaire qu'aucun écrivain n'aurait pu inventer. Un homme a obtenu le divorce aux torts de son épouse, au motif que cette dernière passait tout son temps avec le curé, ne parlait que de lui et ne suivait que ses conseils, reléguant le pauvre mari à un piètre rang dans son propre foyer. Le divorce a donc été prononcé contre l'épouse, pour adultère intellectuel ! Et bien c'est reparti, mais cette fois au détriment de la gente masculine, dans une affaire elle aussi très étonnante. Une femme entretient une liaison depuis plusieurs années. Fatalement le mari un jour ou l'autre s'en aperçoit, tombe des nues et aussitôt demande le divorce aux torts de l'épouse. Affaire réglée ? Pas vraiment car si l'épouse ne peut nier sa légèreté, elle va à son tour reprocher à son mari de fréquenter une autre femme, dans le but évident d'obtenir un partage des torts. Oh certes aucun adultère n'est prouvé ni même évoqué ! Il apparaît simplement que le mari s'est affiché à plusieurs reprises aux côtés d'une femme, auxterrasse de cafés, et dans des magasins. Aucun comportement équivoque n'a jamais été relevé dans ces situations, mais peu importe : une telle situation peut être de nature à démontrer une attitude injurieuse du mari à l'égard de son épouse. Après l'adultère intellectuel avec le curé, voici venir l'infidélité sans adultère avec une amie. Messieurs, prenez bien garde à ne pas vous afficher en charmante compagnie féminine car même sans penser à mal, c'est devenu évident : nous vivons dans un monde dangereux."

JF

Isabelle

Publié le dimanche 14 mars 2004

Tu es là devant moi

Venant d'on ne sait où, une goutte
Peut-être une larme roule sur un arpège
Un parfum enivrant s'écoule
D'une harmonie bleue, verte, grise

Une surface plane au grain si fin de ta peau
Découvre soudain un pli, un sillon
Entre deux pentes douces et tendres
De sommets fiers, roses et doux

La goutte de rosée court, court
Vers les reliefs érodés sous la force des regards
Un trouble jaloux m'étouffe, puissant
Respirant l'effluve de ton précieux parfum

JF

Un rêve ... et il n’en est rien

Publié le dimanche 14 mars 2004

Un rêve ne se réalise jamais
Ce dicton, j’en ai la preuve
J’ai attendu ton appel sincèrement
Que ta volonté de se voir
Plus forte que prétexte, fatigue et temps
Mes propres contraintes affrontant
Je l’ai rêvé et il n’en est rien

L’absence provoquant l’occasion
D’être heureux ensemble durant de moments uniques
Je voulais te dire Je t’aime profondément
Soutenant la beauté de tes yeux
Mais n’étant ni drôle, ni beau
Ressemblant trop au boulot
Je l’ai rêvé et il n’en est rien

A l’orée de la nouvelle année
Mes espérances débordant, alors hardi
Sur ton magnifique sourire, simplement
Je voulais te demander de l’embrasser
Juste poser mes lèvres sur les tiennes
Sans que promesses et honte ne tiennent
Je l’ai rêvé et il n’en est rien

JF

Ma libellule

Publié le dimanche 14 mars 2004

Ma libellule, douce
Ton vol plane devant moi, mon cœur a une secousse

Ma libellule, troublante
Ta beauté dans les yeux, ton sourire m’enchante

Ma libellule, coquine
Ta légèreté me frôle et mon désir sublime

Ma libellule, libre
Ta voltige s’exhibe et mes mains veulent te tenir

Ma belle, je hurle, perdu
Isabelle, où es-tu ?

JF

Parse error: syntax error, unexpected T_DNUMBER, expecting ')' in /mnt/104/sda/4/f/anxieux/dotclear/ecrire/tools/bbclone/var/access.php on line 1881